http://cirem16-18.ca/

Recherche

bandeau-cirem

logo-mobile

Black Watch, 2067 rue Bleury, Montréal.

22-23 octobre 2018

Goya, Los Desastres de la GuerraCe colloque a pour ambition d’interroger la spécificité de la violence des militaires. Il inscrit ainsi ses réflexions au croisement de deux historiographies en plein renouvellement, celle du fait militaire d’une part, et celle de la violence d’autre part.

Contrairement à la violence dans les sociétés, la violence combattante et notamment ses aspects professionnels ont peu été abordés par les ouvrages historiques jusqu’à récemment. Or, les militaires, plus que tout autre, entretiennent un rapport particulier avec la violence. Physique, verbale, psychologique ou encore symbolique, la violence est consubstantielle de leur état et peut être véhiculée autant sur d’autres groupes de combattants, des civils ou encore l’environnement. Ses formes, ses manifestations et ses sens diffèrent cependant selon les époques, les lieux et les conflits. Les discours et les pratiques de la violence sont ainsi déterminés et réinterprétés au prisme des normes martiales, sociales et culturelles dans lesquelles ils s’insèrent. La violence trouve ainsi sa place au cœur des interactions sociales.

Organisé grâce au soutien de l'UQAM, de l'Université de Montréal, du Groupe de recherche en histoire des sociabilités (GRHS) et de Centre interuniversitaire de recherche sur la première modernité, XVIe-XVIIIe siècle (CIREM 16-18), ce colloque se tiendra dans le magnifique édifice du Black Watch, le plus ancien régiment écossais du Canada.

Télécharger le programme

Retour en haut de page