http://cirem16-18.ca/

Recherche

bandeau-cirem

logo-mobile

Équipe

retour aux cochercheurs

Deruelle

Benjamin Deruelle

Professeur, Département d'histoire, Université du Québec à Montréal (UQAM)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Coordonnées

UQAM, Département d'histoire
C.P. 8888, Succursale Centre-Ville, Montréal (Québec), Canada
H3C 3P8

Champs de spécialisation

  • Histoire sociale, politique et culturelle de la guerre (XVe-XVIIe siècle)
  • Histoire des représentations, du discours et des pratiques
  • Méthodes et méthodologies informatiques et mathématiques pour l’histoire

Sélection de publications

  • Avec Pascal Bastien et Lyse Roy (dir.), Émotions en bataille, XVIe-XVIIIe siècle. Sentiments, sensibilités et communautés d'émotions de la première modernité. Actes du premier colloque du CIREM16-18, Paris, Hermann, coll. « Les collections de la République des lettres » (à paraître).
  • Avec Hervé Drévillon et Bernard Gainot (dir.), La construction du militaire, t.3 : « Les mots du militaire », Paris, Éditions de la Sorbonne, 2020.
  • Avec Emmanuelle Cronier (dir.), Argumenter en guerre : discours de guerre, discours sur la guerre, discours dans la guerre de l’antiquité à nos jours, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2019, 418 p.
  • « Des soldats partout » (p. 255-284), « Le grand creuset de l’armée : échanges, transferts et hybridations » (p. 285-304), « Une première globalisation de l’art de la guerre ? » (p. 305-327), « Le métier des armes » (avec H. Drévillon, p. 447-468), « Culture et identité militaires » (avec H. Drévillon, p. 469-487), dans Hervé Drévillon (dir.), Mondes en guerre, volume L’âge classique de la guerre (1490-1870), Paris, Passés composés, 2019.
  • « Le temps des expériences 1450-650 » (p. 151-156), « Une révolution militaire des temps modernes » (p. 157-194), « Une révolution de la culture militaire » (p. 195-218), « Vers l’armée nouvelle : aux origines de l’armée moderne (1450-1520) » (p. 219-242), « Uniformisation, institutionnalisation et étatisation de l’armée (1520-1600) » (p. 243-276), « La difficile réduction de l’armée à la raison militaire (1590-1650) » (p. 277-303), dans Hervé Drévillon et Olivier Wieviorka (dir.), Histoire militaire de la France, 1. Des Mérovingiens au Second Empire, Paris, Perrin, 2018. 
  • Avec Arnaud Guinier (dir.), Cultures et identités combattantes en Europe de la guerre de Cent ans à la Seconde Guerre mondiale, Paris, Publications de la Sorbonne, 2017.
  • “Coureurs”, “descouvreurs”, “estradeurs” et “entreprinses” : théorie, pratiques et représentations de la“Coureurs”, “descouvreurs”, “estradeurs” et “entreprinses” : théorie, pratiques et représentations de lapetite guerre dans la France du premier XVIe siècle », Revue historique des armées, 1er trimestre 2017, p. 13-28.
  • Benjamin Deruelle, De papier, de fer et de sang : chevaliers et chevalerie à l’épreuve de la modernité (ca. 1460 – ca. 1620), Paris, Publications de la Sorbonne, 2015, 671 p.
  • Benjamin Deruelle et Bernard Gainot (dir.), La construction du militaire, Paris, Publications de la Sorbonne, 2013, t. 1 : « Savoirs et Savoir-faire militaires à l’époque moderne », 228 p.
  • Benjamin Deruelle et Bernard Gainot (dir.), Combattre à l’époque moderne, Paris, Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS), 2013, 158 p. [En ligne : http://cths.fr/ed/edition.php?id=6103].

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Retour en haut de page