http://cirem16-18.ca/

Recherche

bandeau-cirem

logo-mobile

Le Centre interuniversitaire de recherche sur la première modernité XVIe-XVIIIe siècles (CIREM 16-18) s'inscrit dans le prolongement du Cercle interuniversitaire d'étude sur la République des Lettres (CIERL) fondé en 1999 et qui a été subventionné deux fois par le FRQSC-Soutien aux équipes de recherche (Archéologie de la modernité : réseaux, savoirs et figures de la République des Lettres (XVe-XVIIIe siècles), 2005-2009, 423 689 $; 2009-2013, 439 586 $).  Issus pour la plupart du CIERL, les membres du CIREM 16-18 travaillent en étroite collaboration depuis plusieurs années et sont unis autour d'une programmation scientifique commune. C'est ce dont témoignent notamment deux projets majeurs adossés à de grandes infrastructures de recherche : les "Collections de la République des Lettres" et l'Inventaire des imprimés anciens du Québec (IMAQ).

Les "Collections", fondées en 1999 aux PUL, ont publié quelque 90 ouvrages portant sur les XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles; leur rayonnement est tel qu'en 2012, elles ont été acquises par Hermann, prestigieux éditeur parisien fondé en 1876. Quant au projet IMAQ, il a été soutenu par deux Chaires de recherche du Canada (CRC), la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) et Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Depuis 2013, l'intégration des membres du CIREM 16-18 en tant que regroupement stratégique en émergence a bénéficié du soutien du réseau de l'Université du Québec par l'octroi d'une subvention FODAR de 110 000 $. Ce soutien a permis d'accroître l'impact structurant de ces convergences en formalisant les collaborations entre professeurs et établissements partenaires, en favorisant la formation de la relève avec la tenue et la publication de colloques "Jeunes Chercheurs", ainsi qu'en soutenant l'organisation et la diffusion de congrès et d'événements scientifiques majeurs. Fort de ses 22 membres réguliers rattachés à huit universités québécoises réparties sur l'ensemble du territoire et de ses quatre pôles universitaires (UQAR, UQAM, UQTR et U. Laval), le CIREM 16-18 compte aujourd'hui cinq chaires de recherches et de nombreux projets de recherche subventionnés articulés autour de quatre axes communs.

Retour en haut de page